mer.

07

sept.

2016

Notre saison 2016-2017

 

 

 

La saison de musique ancienne 2016-2017 de l'Arsenal de Metz  sera la vingt-huitième pour la Scola Metensis, toujours dans le cadre exceptionnel de l'église Saint-Pierre-aux-Nonnains dont la construction remonte au IVe siècle.

 

Au programme : trois concerts-créations avec des thématiques nouvelles et des répertoires encore peu explorés par notre ensemble.

 

 

Beatus Martinus est le titre de notre premier concert qui sera donné le dimanche 13 novembre 2016 à 16 heures.

 

Le programme commémore le 17e centenaire de la naissance de saint Martin de Tours, personnage extrêmement populaire en Europe depuis le haut Moyen Âge.

 

 

Parement d'autel de Sant Martí de Puigbò-XIIe s.
Parement d'autel de Sant Martí de Puigbò-XIIe s.

 

L'iconographie chrétienne le représente souvent à cheval, coupant de l'épée son manteau pour en donner la moitié à un pauvre sur la route d'Amiens.

 

Son biographe Sulpice Sévère († 420), qui fut son disciple et son ami, nous décrit le parcours exemplaire de ce soldat converti, moine évangélisateur, évêque contre son gré, voyageur infatigable et auteur de miracles qui firent de son tombeau à Tours un lieu de pèlerinage très fréquenté.

 

 

 

La Scola Metensis travaillera pour la première fois sur l'abondant répertoire liturgique dédié à l'apôtre des Gaules, des sources paléochrétiennes et du vieux fonds grégorien aux compositions du Moyen Âge tardif, avec aussi quelques chants extraits de manuscrits messins et lorrains.

 

Beata progenies

motet à trois voix de Leonel Power (v. 1370-1445)

par la Scola Metensis

Enregistrement public du 28 décembre 2012

 

British Library, ms Egerton 809, f° 1v, XIIe s.
British Library, ms Egerton 809, f° 1v, XIIe s.

 

 

 

 

In Natale Salvatoris est notre quinzième concert de Noël, au fil des ans et des saisons à Saint-Pierre-aux-Nonnains.

 

Programmé le jeudi 29 décembre 2016, à 20 heures, il présentera comme chaque fois un angle d’approche différent d'un répertoire très aimé du public.

 

Cette année, la Scola chante d'amont en aval, partant de ses habituelles terres paléochrétiennes et grégoriennes pour explorer le répertoire issu du chant grégorien dans la suite des siècles : tropes et séquences, conduits et motets polyphoniques regorgeants de poésie et d'invention musicale avec aussi le plain-chant des XIVe et XVe siècles tel qu’il se trouve noté dans l'antiphonaire et le processionnal de l'abbaye messine de Saint-Arnoul ou dans le grand missel de la cathédrale, conservés à la Bibliothèque-Médiathèque de Metz.

 

 

Universitätsbibliothek Heidelberg, Scivias, f°176v, XIIe s.
Universitätsbibliothek Heidelberg, Scivias, f°176v, XIIe s.

 

 

 

 

 

 

 

 

 Légendes célestes sera le titre du dernier concert de la saison, qui aura lieu le dimanche 19 mars 2017 à 16 heures.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette nouvelle création de la Scola Metensis, qui reprend le titre d'un ouvrage hagiographique du XIXe siècle, permet de faire entendre, dans la forme souple du florilège, de fort belles pièces rarement chantées aujourd'hui.

 

Ces chants viennent du culte des saints, oubliés ou célèbres, historiques ou légendaires ; ils sont composés par d'illustres musiciens-poètes du Moyen Âge tels le pape lorrain Léon IX († 1054), le grand chantre parisien Adam de Saint-Victor († vers 1146) ou l'abbesse rhénane visionnaire Hildegarde de Bingen († 1179).

 

Époque d'épanouissement et d’équilibre après l'an mil, les XIIe et XIIIe siècles sont fertiles en inventivité musicale. Chants à grands intervalles sur des poésies raffinées, architectures sonores à plusieurs voix se développant avec la construction des cathédrales... jamais jusqu’alors n’avaient cohabité des styles musicaux aussi différents.

 

Cristina Alís Raurich sera des nôtres à l'orgue portatif médiéval.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0