La saison nouvelle 2014-2015

Blog Scola Metensis-Saint-Pierre-aux-Nonnains
Photo G. Raabe

 

 

 

 

Depuis 1989, la Scola Metensis assure la saison de Musique ancienne à l'Arsenal de Metz dans le cadre approprié de l'église Saint-Pierre-aux-Nonnains, basilique romaine devenue monastère féminin durant le Haut Moyen Âge.

 

Cliquez sur les images pour les agrandir.

 

Depuis cette date, à raison de trois ou quatre concerts par an, la Scola Metensis propose un parcours musical toujours renouvelé, d'amont en aval, du chant paléo-chrétien au répertoire sacré contemporain.

 

Voici, en avant-première pour vous, chers lecteurs et amis de la Scola Metensis, notre nouvelle et vingt-sixième saison messine, avant celle qui célèbrera l'an prochain le quarantième anniversaire du Centre d'Études grégoriennes de Metz auquel nous sommes rattachés.

 

Blog Scola Metensis-Statue de Charlemagne
Statue équestre de Charlemagne, Musée du Louvre, Paris © RMN - Grand Palais

 

Le concert d'ouverture de la saison est intitulé Charlemagne et le chant messin. Il prendra la forme d'un concert expliqué et aura lieu le dimanche 5 octobre 2014 à 16 heures, exceptionnellement dans la Salle de l'Esplanade de l'Arsenal, idéalement équipée pour projeter des images sur grand écran.

 

En cette année anniversaire de la mort de Charlemagne (†814), l'historien médiéviste Pierre-Édouard Wagner et la Scola Metensis rappelleront et illustreront les liens de la dynastie carolingienne avec la cité de Metz.

 

 

En décembre 805, dans le capitulaire de Thionville, Charlemagne ordonne que dans tout l’Empire franc, nul ne soit chantre s’il ne s'est formé à l'École de Metz. Ce rôle majeur dévolu aux écoles de la cathédrale de Metz est donc voulu par l'empereur.

 

Blog Scola Metensis-Chantres-plaque d'ivoire-Francfort
Francfort, Liebighaus, chantres, plaque d'ivoire (détail), vers 875

 

Mais tout commence deux générations plus tôt, lorsque Pépin, couronné en 751, charge l’évêque de Metz Chrodegang de renouveler la liturgie dans toutes les églises de son royaume. Metz devient alors le lieu où est expérimentée une nouvelle manière de chanter : la cantilena metensis que beaucoup plus tard on nommera chant grégorien.

 

Les deux autres concerts de la saison auront lieu dans le cadre habituel de Saint-Pierre-aux-Nonnains.

 

Blog Scola Metensis-Sacramentaire de Drogon
Sacramentaire de Drogon, BnF, lat 9428, f° 27r, vers 845

 

 

Renonçant cette année au traditionnel concert de Noël, la Scola Metensis proposera un programme Lapidaverunt Stephanum le dimanche 28 décembre 2014 à 16 heures, consacré au protomartyr Étienne.

 

Dans le calendrier liturgique, la fête de saint Étienne, patron de notre cathédrale, apparaît au 26 décembre dès la fin du IVe siècle. Au lendemain de Noël, après le premier cri du nouveau-né de Bethléem, résonnent les cris de haine et de fureur des lapidateurs d’Étienne, diacre et premier martyr chrétien.

 

Blog Scola Metensis-manuscrit-Saint-Gall
Saint-Gall, Stiftsbibliothek, ms 121, f° 33, vers 960

Chants vocalisés de la messe, antiennes et répons de l'office, transcrits de manuscrits du Xe au XIVe siècle, alterneront avec les hymnes anciennes, les séquences de Notker de Saint-Gall († 912) et d'Adam de Saint-Victor († 1146), les polyphonies médiévales du XIIe au XVe siècle offrant leur poésie inventive et leur savant contrepoint.

 

Le troisième et dernier concert de la saison, In terra aliena, sera donné à Saint-Pierre le dimanche 22 mars 2015 à 16 heures.

 

Le point de départ de ce nouveau programme est le monumental et poignant offertoire grégorien Super flumina Babylonis sur les paroles du psaume 136.

 

Ce psaume de deuil et de révolte évoque le désespoir des chantres-musiciens du Temple de Jérusalem exilés à Babylone au VIe siècle avant notre ère : ils ont suspendu leur lyre aux arbres, ils ne chanteront pas en terre étrangère.

 

Quomodo cantabimus canticum Domini in terra aliena ?

 

Blog Scola Metensis-manuscrit-Saint-Gall
Saint-Gall, Stiftsbibliothek, ms 121, f° 176, vers 960

 

Les récits de l'Ancien Testament vont constamment de la détresse à la joie et nombreuses sont les pièces grégoriennes qui chantent l'attente des jours meilleurs, la confiance inébranlable en la parole donnée et le bonheur du retour.

 

Le psaume Super flumina Babylonis a ému les générations, inspirant les musiques les plus diverses, de Palestrina à nos jours.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 5
  • #1

    MBM (dimanche, 27 avril 2014 10:07)

    Merci pour ce magnifique programme, présage d'une belle année musicale.
    A demain, au plaisir de chanter ensemble.
    Brigitte

  • #2

    Michèle (dimanche, 27 avril 2014 11:20)

    Effectivement, une vingt-sixième saison qui s'annonce, pleine de promesses...

    En attendant, à Lundi soir et merci encore pour ce partage !

    Michèle

  • #3

    cegm-metz (mercredi, 30 avril 2014 13:53)

    Grand merci, chères Brigitte et Michèle, pour votre fidélité.
    Notre séance de lundi fut agréable et efficace, comme toujours :-)
    À très bientôt pour un stage qui promet d'être passionnant.
    Je vous embrasse toutes deux bien amicalement,
    Marie-Reine

  • #4

    Anne (vendredi, 09 mai 2014 23:40)

    Un programme intense, où se retrouveront les amoureux du Moyen Âge dans toute sa durée : de notre brillante Metz carolingienne aux développements ultérieurs que j'ai le plaisir de découvrir ces jours-ci dans un passionnant stage, en effet.
    Et merci pour les calendriers d'avoir annoncé ce programme à l'avance!
    à très vite, amicalement
    A.

  • #5

    cegm-metz (samedi, 10 mai 2014 09:28)

    Nous nous devions de célébrer à notre façon l'année Charlemagne qui n'aura eu guère de retentissement en France et nos recherches de répertoire sur les autres thèmes de la saison sont très prometteuses.
    Je trouve aussi ce stage très intéressant qui donne bien des pistes pour "la suite" :-)
    À tout-à-l'heure, avec plaisir.
    MR