Un évangéliaire du IXe siècle dans l'ancien Trésor de la cathédrale de Metz

Blog Scola Metensis-manuscrit messin

 

Le manuscrit latin 8849 de la Bibliothèque nationale de France est un évangéliaire, réalisé entre 821 et 836, joyau du trésor de la cathédrale Saint-Étienne de Metz jusqu'en novembre 1802, date de son transfert à Paris avec une quinzaine d'autres précieux manuscrits, à la demande expresse du ministre de l'Intérieur de l'époque.

 

Il contient - outre les tables des canons aux couleurs d'or et d'argent, au vert et bleu surlignés de rouge - de remarquables peintures des quatre évangélistes, réalisées dans le style germanique des artistes de l'école du palais de Charlemagne.

 

 

Cliquez sur les images pour les agrandir.

 

Blog Scola Metensis-manuscrit messin

 

Les évangélistes sont représentés en hommes jeunes aux cheveux crépus et imberbes, à l'exception de Luc qui porte barbe grise. 

 

Blog Scola Metensis-manuscrit messin

 

 

Leur vêture, au drapé complexe, est semblable. Ils portent de fines sandales. 

 

 

Blog Scola Metensis-manuscrit messin

 

Tous quatre ont l'air pensif, regardent de côté, comme écoutant la voix de l'inspiration.

 
Blog Scola Metensis-manuscrit messin

 

Ils tiennent un livre ouvert sur leur genou. Matthieu et Marc en montrent une page de leur plume.

 

Blog Scola Metensis-manuscrit messin

 

Luc et Jean, par contre, trempent leur plume dans un encrier posé sur une colonnette.

 

Blog Scola Metensis-manuscrit messin

 

Les trônes très colorés et richement décorés sur lesquels sont assis les évangélistes attirent le regard.

 

Ceux de Matthieu et de Marc se ressemblent. Leurs colonnettes rondes de part et d'autre s'élèvent à bonne hauteur.

 

Blog Scola Metensis-manuscrit messin

 

Les trônes des deux autres évangélistes présentent aussi quelques similitudes.

 

Celui de Jean se distingue par ses deux colonnettes à chapiteau. Le trône de Luc est le plus simple, mais contrairement aux autres, il a deux coussins. Le lutrin est encastré dans le siège. Dans les autres peintures, il est à côté du trône.

Le morceau d'étoffe posé sur les lutrins sert peut-être à recouvrir le livre fermé qui y est déposé. Le lutrin de Jean n'en a pas.

 

Blog Scola Metensis-manuscrit messin

 

Les symboles des quatre évangélistes sont représentés dans l'arc au-dessus d'eux, sur fond de ciel étoilé diversement coloré.

L'ange de Matthieu tient un phylactère.

 

Blog Scola Metensis-manuscrit messin

 

Les autres animaux tiennent un livre fermé.

L'ange, le lion et le taureau sont peints à mi-corps. Seul l'aigle de Jean est représenté en entier.

 

Blog Scola Metensis-

 

Retrouvez la Scola Metensis en concert pour

Le Pape & l'Abbesse

ce samedi 23 novembre 2013 à 20h30

au XXIIe Festival Musique et Peinture de Nitting (Moselle)

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    ..michele julia (dimanche, 17 novembre 2013 15:35)

    Bel article sur l'Evangéliaire de la Cathédrale de Metz, avec de superbes peintures qui respirent la sérénité, en opposition à l'agitation qui perturbe notre monde !

    Merci encore de prendre ce temps pour partager tout celà...

    Amicalement

  • #2

    cegm-metz (lundi, 18 novembre 2013 08:29)

    Une merveille parmi d'autres dans le Trésor de notre cathédrale qui nous ont été "confisquées", chère Michèle.
    Merci à toi de ta visite et à ce soir :-)

  • #3

    Lindsy Isreal (vendredi, 03 février 2017 00:56)


    I do not even know how I ended up here, but I thought this post was great. I don't know who you are but certainly you are going to a famous blogger if you aren't already ;) Cheers!

  • #4

    Tyron Veillon (vendredi, 03 février 2017)


    My partner and I stumbled over here from a different web page and thought I might as well check things out. I like what I see so now i'm following you. Look forward to finding out about your web page again.